À quel prix peut-on vendre sa maison à un promoteur ?

Ville où il reste peu de terrain libre

Vendre sa maison à un promoteur peut permettre de bénéficier d’un prix de vente supérieur. Fixer la valeur de son bien est une étape importante qui détermine la réussite de l’opération et nécessite une méthode précise.

Calculer le potentiel de sa parcelle

À partir du moment où l’on ouvre la porte à des négociations avec des promoteurs, évaluer son terrain n’est pas une chose aisée. Il ne dépend pas seulement de sa situation ou de la maison qu’il comprend, mais bien de son potentiel constructible. Préalablement à sa proposition, le promoteur va l’étudier précisément, en s’appuyant sur le savoir-faire de son personnel et de ses collaborateurs. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le Plan d’Occupation des Sols (POS) lui permettront de connaître ses possibilités. Il sollicitera l’aide d’un architecte afin d’obtenir une ébauche de son projet et d’un économiste de la construction pour en définir le budget exact. Le calcul des possibles revenus liés à la commercialisation des logements (par exemple) lui permet de définir l’enveloppe qu’il peut investir afin de se porter acquéreur du bien. Avant d’entamer des négociations, le vendeur doit en faire de même.

Une multitude de critères pour vendre sa maison

Lorsque l’on cherche à se séparer d’un bien immobilier, en toute logique, c’est dans le but de récupérer une somme d’argent importante. Si vous êtes pressé, peut-être aurez-vous plus tendance à vendre à la première personne intéressée, même si cela doit vous faire perdre de l’argent. Heureusement pour vous, nous connaissons de nombreuses astuces qui vous permettront de gagner de l’argent. Certaines sont certes destinées à ceux qui ont devant eux plusieurs mois voire plusieurs années, mais d’autres peuvent être mises en pratiques par les vendeurs ayant besoin de quitter leur logement rapidement ou même qui désirent conclure une vente au plus vite.

La valeur d’un terrain ne se résume ainsi pas à sa configuration dans le présent. Outre les détails techniques, les coûts de construction et les fluctuations du marché de l’immobilier, il est important de se renseigner sur les projets environnants, tant en termes d’infrastructures que de voies d’accès, ou de commerces. L’influence sur le prix de vente de la parcelle peut être considérable. Il s’agit également de prendre en compte le voisinage et les terrains voisins. Ces derniers peuvent être l’objet de ventes ou de modifications à venir. L’appui d’un tiers expérimenté dans les domaines de l’immobilier et de la construction est recommandé pour établir le prix de vente du bien. Il s’agit d’une étape primordiale des négociations.

Outre les difficultés qu’elle présente lors des discussions, la vente d’un terrain à un promoteur doit s’accompagner d’une étude précise qui nécessite savoir-faire et compétences. Il est important de savoir s’entourer afin de ne pas laisser l’acheteur dicter son tarif et mener les négociations.

La vente à un promoteur immobilier, un moyen de vendre son terrain plus cher

Il faut savoir qu’un promoteur va dans tous les cas vous faire une offre supérieure à la somme que vous pourriez obtenir de la part d’un particulier. En effet, on note une différence de 20 % en moyenne entre les deux, ce qui représente une plus-value non négligeable pour vous. Le fait majeur qui va expliquer cette situation, c’est la façon dont le promoteur va visualiser votre terrain. Là où un particulier fera une offre pour le bien en l’état, le promoteur va déjà visualiser les constructions qu’il pourra effectuer sur le terrain et le profit qu’il va en tirer. C’est à partir de ce dernier qu’il va vous faire une proposition.

Bien sûr, il existe des inconvénients à ce type de vente, puisque les démarches à réaliser vont se révéler fort longues. Il vous faudra patienter au moins 9 mois avant de pouvoir signer le papier définitif de la vente, mais cela peut être jouable si vous n’êtes pas trop pressé de vendre.

Le fait d’acheter un terrain dans le but d’y réaliser un projet immobilier n’est pas seulement réservé aux promoteurs immobiliers. Des particuliers peuvent très bien faire ce choix, mais cela va se révéler une prise de risque pour vous. En effet, vous ne bénéficierez pas des mêmes assurances, de plus, un particulier ne va pas forcément avoir l’habitude de ce type de projets et peut donc à tout moment perdre pied dans les démarches à réaliser.

En faisant affaire avec un promoteur, vous serez bien plus en confiance car il s’agit d’un professionnel de l’immobilier qui maîtrise son sujet. Toutefois, vous devez veiller à bien le choisir pour éviter toute déconvenue durant tout le temps que durera la vente. Pour cela, ayez soin de consulter ses projets passés, renseignez-vous sur sa réputation, et surtout, privilégiez un promoteur local. Ce dernier point est important car ainsi, vous traiterez avec un promoteur qui connaît déjà les règles de la région. En plus de cela, cela vous donnera l’occasion de visiter vous-même certains des projets qu’il a déjà réalisé, en partant du principe qu’il n’œuvre que dans les alentours.

Si vous craigniez de ne pas savoir choisir le bon promoteur, n’hésitez pas à vous en remettre aux recommandations d’une agence spécialisée dans les relations entre promoteurs et particuliers. En plus de vous conseiller quant au promoteur à choisir, ces agences peuvent vous accompagner tout au long de la vente pour vous conseiller et traduire pour vous les propos parfois complexes du professionnel de l’immobilier qui compte acheter votre terrain.

Des ventes qui s’organisent au rythme des saisons

Même si les promoteurs achètent des biens toute l’année, vous pouvez mettre à profit la saisonnalité qui règne sur le marché de l’immobilier entre particuliers. 

Si vous désirez vendre à un particulier, le mieux est d’attendre le printemps. C’est à cette saison que la demande est la plus forte, en conséquence, les prix augmentent, pour votre plus grand bonheur. Toutefois, ne négligez pas pour autant la mise en valeur de votre bien, car si la demande augmente, l’offre aussi, et cela peut rapidement devenir un point négatif pour vous.

Pour vendre à un promoteur, vous pouvez jouer sur la demande grandissante du printemps pour négocier un prix plus intéressant. En effet, n’hésitez pas à mettre en avant le fait que des particuliers pourraient se montrer intéressés par votre bien et surtout, pourraient signer la vente effective en beaucoup moins de temps que le promoteur. Cela n’est pas à négliger, car si le promoteur se trouve intéressé par votre terrain, il se verra dans l’obligation de vous faire une offre plus importante afin de vous convaincre. Toutefois, sachez vous arrêter au bon moment, car l’offre croissante du printemps peut vous porter préjudice si le promoteur décide d’aller voir ailleurs. Pour éviter que cette situation ne se produise, encore une fois, n’hésitez pas à contacter une agence d’experts immobiliers.

Si un promoteur cherche à acheter votre terrain en été ou en hiver, les deux basses saisons de l’immobilier, vous pourrez encore une fois vous en servir ; l’offre est moins importante, donc le promoteur, s’il veut acheter, devra y mettre le prix.

 

À lire également : Combien vaut mon terrain ?